Skip to content

« Images et voix » aux Premiers pas

19 avril 2010

(Después de la foto, va en español)

La série « Images et voix » , un des résultats de notre formation documentaire à l’INIS, vient de faire ses preuves avec le public du festival Visions du réel, auquel nos six productions ont eu l’honner d’être invitées dans la section First Steps.

Par un hasard inspirant, cela fait exactement un an… un an déjà, que nous les présentions pour la première fois entre nous. C’était le début du printemps, le moment magique au Québec pendant lequel fond la réclusion hivernale pour que les résultats du travail qui nous a permis de survivre, émergent. C’est peut être pour cela que les éléments délicats de cette démarche resteront longtemps dans ma mémoire, comme un exercice profond et silencieux, la recherche du reflet de l’âme des réalisateurs dans les centaines d’heures d’archives de l’Office National du film, un cadeau des dieux des cavernes.

Aujourd’hui je pense fort à mes amis de la cohorte documentaire 2009, pour lesquels je suis sûr que ces films representeront toujours une rencontre mystèrieuse avec le cinéma, la puissance de nos propres craintes, la poésie de l’artisanat audiovisuel.

Image de A Stefano, réalisé par Elisa Inno, dans la série "Images et voix", INIS 2009. Cliquez pour voir la bande -annonce.

Se estrena hoy en la sección « First steps » del festival Visions du réel la serie « Images et voix », producida durante el programa documental INIS 2009.

Hace exactamente un año, increible, que presentábamos los cortos por primera vez entre nosotros. Era la primavera, el momento poderoso en Québec en el que se derrite el encierro hibernal para dejar que salgan a flote los resultados del trabajo en el que nos hemos refugiado. Tal vez por esto, este ejercicio se quedará un largo rato en mi memoria como un procedimiento delicado, profundo y silencioso, en el que los directores buscaron su alma en las horas y horas de archivos del Office National du Film de Canada, un regalo de los dioses de las cavernas, para terminar encontrando el misterio del cine, el poder de nuestros miedos y la poesia de la artesanía audiovisual.

La fin du film, le début du parcours; Al final, sólo es el comienzo.

No comments yet

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :