Skip to content

Colombia en el RIDM- aux salles citoyens!

16 novembre 2010

(Esta entrada continúa en español)
Ceci est une invitation à ne pas rester chez vous si vous êtes intéressé par la Colombie et l’effort qu’il peut y avoir derrière la réalisation d’un film dans le territoire colombien et, en plus, pour la projection de ces films à Montréal et, en plus!, pour la présence de ses réalisateurs pendant la projection.

Les Rencontres Internationales du documentaire de Montréal nous présentent cette année deux films qui nous racontent ce pays insolite de deux points de vue à des rythmes très différents et captivants.

J’ai eu l’opportunité de voir hier soir « L’homme aux serpents » de Eric Flandin et j’étais tout a fait bouleversé, d’une part par le regard original et intégrale qu’il jette sur les dynamiques du pays « del Sagrado Corazón de Jesús », et d’autre part par l’absence de spectateurs dans la salle.

Le film propose un voyage provocateur dans les paysages et les mileux les plus divers à travers un personnage sans pair: Franz, un « charmeur de serpents » qui circule avec elles dans des zones de guerre et nous fait penser aux enjeux de ce territoire. Bref, je ne pourrais mieux résumer le film, mais Eric, lui il réussit largement à articuler une réalité que nous mêmes colombiens méconnaissons et souvent ignorons volontairement.

La preuve: une salle semi remplie… quel gaspillage! Ok, c’était lundi, il y avait Lou Reed dans l’autre salle… demain, pas d’excuses. Il faut remplir la salle, colombiens de gauche et de droite, et d’autres s’il y en a, devrions profiter de ce régal qui est le point de vue de quelqu’un de humble et perspicace. J’insiste, ne manquez pas cette chance.
Dernière proyection:
17 NOV – 20:00 -CQ – Salle Fernand-Seguin

D’autre part il y a « L’étreinte du fleuve » de Nicolás Rincón Gille, réalisateur colombien et belge, deuxième partie de la trilogie Campo hablado, qui traite la « tradition orale » dans la campagne colombienne. Dans la première partie de la trilogie, « En lo escondido », il arrive à intégrer le rythme de la campagne en Colombie et atteint le coeur de ses personnages, et du public (Il a eu le prix du publix aux RIDM en 2007!) Cette fois-ci, le réalisateur se concentre sur les histoires du fleuve du Magdalena, qui traversent le pays, ses histoires… son humanité.

Projections:
19 NOV – 21:30 – CQ – Salle Claude-Jutra
20 NOV – 17:00 – Cinéma Parallèle

L’étreinte tu fleuve, par Nicolás Rincón Gille

Esta es una invitación para que no se queden en la casa aquellos que están en Montreal y estén interesados por el tema colombiano, o por todo el esfuerzo que puede haber detrás de la realización de un documental en territorio colombiano o, además, detrás de la proyeción de estas películas en Montreal o, además! por la presencia de sus realizadores en la sala durante y depués de la proyección.

El festival Rencontres internationales du documentaire à Montréal nos presenta este año dos películas que nos cuentan nuestro país desde dos puntos de vista con ritmos tan diferentes como cautivadores.

Anoche tuve la oportunidad de ver « El hombre de las serpientes » de Eric Flandin y me quedé aterrado. Por un lado por la mirada original e integral que le da a las dinámicas del país « del Sagrado Corazón », y por otro lado porque no había mucha gente en la sala, y menos colombianos.

La película propone un viaje provocador por lugares insólitos y medios inhóspitos hilando una reflexión sobre la biodiversidad a través su peronaje sin par: Franz, un encantador de serpientes que atravieza el pais con su proyecto pedagógico. No se si sea un buen resumen, pero Eric logra sintetizar ampliamente una realidad que nosotros mismos como colombianos ignoramos, a veces incluso voluntariamente.

La prueba: la tímida concurrencia. Qué desperdicio! Es necesario aprovechar las proyecciones restantes. colombianos polarizados, ambidiestros o apolíticos, vale la pena aprovechar la oportunidad de acceder el interesante punto de vista de este realizador. Insisto, aproveche si puede.

Última proyección:
17 NOV – 20:00 CQ – Salle Fernand-Seguin

Por otro lado está « Los abrazos del rio », película de Nicolás Rincón Gille, director colombiano residente en Bélgica, segunda entrega de su trilogía Campo hablado, hilada por la tradición oral en el campo colombiano. Aunque no la he visto, en la primera parte de la trilogía, « En lo escondido », logra capturar el ritmo del campo colombiano y tocar el corazón de sus personajes, y del público (ganó el premio del público en el RIDM en 2007!).  Esta vez Nicolás se concentra en el Rio Magdalena, cuyo caudal e historias atraviesan el país y su humanidad.

Proyeciones:
19 NOV – 21:30 – CQ – Salle Claude-Jutra
20 NOV – 17:00 – Cinéma Parallèle

No comments yet

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :